Un Mardi agité

Ce mardi 11 Février, des évènements curieux se sont produits sur la commune.

Un Maire introuvable

Dans la matinée, un journaliste de RTL me demande un rendez-vous au téléphone pour une interview dans l’après-midi.

Il me demande si je sais où se trouve le Maire qu’il n’arrive pas à joindre, ni chez lui, ni à la mairie : je lui réponds qu’en tant qu’opposant, je ne gère pas l’agenda de Marcel BERTHOME.

En début d’après-midi, le journaliste se présente pour m’interviewer et me précise qu’il cherche toujours le Maire.

Personne n’est en mesure de l’informer sur la présence du Maire et comme celui-ci n’a pas de téléphone portable, il est impossible de le joindre.

Un Maire introuvable et des journalistes qui lui courent après : une première course poursuite assez amusante !

Des forces de police déployées sur la commune

Pendant ce temps, un habitant me prévient que des forces de police sont déployées du côté d’UNICO.

Des fourgons bleus et des fourgons blancs, gyrophares en action stationnent dans le secteur du supermarché.

J’apprends plus tard que des policiers ont interpelé un dealer suite à une course poursuite dans les rues du village.

D’autres policiers, avec des combinaisons et des cagoules blanches s’activent dans le même secteur : ça sent la perquisition pour trouver un labo de drogue !

Toutes les suppositions sont permises, puisqu’aucune information officielle n’apparait.

Silence absolu de la Mairie

Un Maire introuvable, des policiers anonymes en action sur la commune et une mairie muette.

Dans le siècle de la communication, ce genre de situation semble bien appartenir à un autre temps.

Mais Marcel BERTHOME nous a habitué depuis 48 ans à cacher les problèmes sous le tapis pour que les habitants ne se rendent pas compte de la réalité du village.

Par contre, dans une Démocratie, les Citoyens ont le droit de savoir dans quelle société ils vivent.

ST SEURIN CITOYENS sera toujours là pour vous informer au mieux de la réalité quotidienne et pour vous proposer des solutions pour améliorer ce quotidien.

Jean-Marc SALLABERRY

2 réponses à “Un Mardi agité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*