Pour une bonne gestion municipale

A l’heure où la situation financière de la France continue de se dégrader très dangereusement, il est impératif que la gestion de l’argent public redevienne responsable à tous les niveaux, à commencer par le premier, celui des communes.

Après les élections municipales de 2014 avec les résultats que chacun connaît, il doit être évident pour chaque Maire que la dépense publique « à tout va » ou du moins « facile », procurant tant d’avantages notamment personnels (confort du poste, clientélisme, …), doit céder la place à une dépense publique totalement maîtrisée, chaque euro devant être utile.

Bien évidemment, il faut réduire « la voilure » en éliminant les dérives passées, inadmissibles dans une démocratie où l’Elu est au service de l’intérêt général…

Des frais de fonctionnement et de personnel correspondant au juste nécessaire, des investissements concentrés sur les missions de base de la commune, un abandon du superflu et un report des réalisations de « prestige » sans compter une mutualisation des équipements lourds au niveau des communautés de communes en constituent les éléments incontournables.

A ceux-ci, doit s’ajouter la recherche permanente de la meilleure efficacité en passant par l’externalisation au secteur privé des tâches ne nécessitant pas d’employer du personnel sous statut qui est en l’état, non compétitif en termes de coût et de productivité.

Michel MERCIER

Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie

Pour plus d’informations : le site de l’Union Gaulliste pour la Démocratie.
« Sortir la France de la voie du déclin – L’échéance vitale des Municipales 2014 –
DICTUS PUBLISHING – Novembre 2013 –

Laisser un commentaire