Un bâtisseur du passé !

Lors de la réunion du Conseil du Mercredi 2 Avril, Marcel BERTHOME s’est justifié sur la confiance qu’il ne m’accordait pas en prétextant deux échecs précédents qu’il m’attribue : la mise à niveau de l’informatique de la Mairie et le développement touristique de FREEBOAT.

En 2001, j’ai fait remarqué au Maire que l’informatique de la Mairie n’était pas à jour et présentait de lourdes lacunes en terme d’efficacité.

Je lui ai proposé les services d’une entreprise bordelaise : Alliance Automation, entreprise qui s’était illustrée dans la mise à niveau de la Chambre des Métiers avec brio, dans l’espoir de mettre en place un peu plus de transparence sur le travail informatique de la Mairie.

Marcel BERTHOME a choisi cette entreprise qui s’est mise au travail en collaboration avec le personnel de la Mairie, son client : je ne suis intervenu à aucun niveau en tant qu’élu.

Certains travaux ont été réalisés, malgré la réticence et l’obstruction d’une partie du personnel qui préférait garder ses veilles méthodes et ses habitudes de se servir du matériel de la Mairie pour ses propres besoins.
Le combat a tourné court, puisque la société a été écartée au bout de quelques mois, au profit d’un fournisseur beaucoup plus conciliant sur les choix technologiques dictés par le personnel.

A l’époque, aucun commentaire n’a été apporté sur un quelconque problème de fonctionnement informatique au niveau d’une réunion et ma mise sur la touche s’est faite en douceur.

C’est vrai que l’on ne peut pas demander à un Maire qui ne connait rien à l’informatique, de prendre des décisions pertinentes sur le sujet, surtout quand il préfère s’entourer et écouter des personnes du même niveau que lui.
L’absence de compétences numériques est une nouvelle forme d’illettrisme que notre Maire cultive avec fierté, il l’a revendiqué à la télévision !
L’échec sur le développement touristique de FREEBOAT, dont je suis le Président, à St Seurin est encore plus édifiant.

La Mairie accorde en 2009 une subvention pour l’achat de six canoës pour organiser des raids de pêche entre Montpon et St Seurin sur l’Isle, l’association de canoës kayaks devant nous aider pour le transport.
Mais l’association change brutalement d’attitude et ne veut plus aider FREEBOAT à transporter les canoës, prétextant que son développement sur Montpon ne lui permet pas de faire face à nos demandent : saison 2009 compromise.
En 2010, la Mairie accorde à FREEBOAT une subvention pour acheter une remorque et nous permettre ainsi de repartir en toute autonomie, mais toujours pas de locaux pour mettre le matériel à l’abris.
Les canoës sont volés dans la nuit en début de saison et retrouvés par miracle quelques jours plus tard par la Gendarmerie dans les Landes : saison 2010 restreinte.

A l’automne 2010, le Maire décide de prendre Jean-Pierre ANDREANI comme policier municipal, sans aucune information à FREEBOAT et lui fait faire des horaires invraisemblables (en dehors de toute légalité), lui interdisant ainsi toute activité au sein de l’association.

FREEBOAT perd ainsi son guide de pêche qui menait les raids en canoës : nouveau problème qui remet en cause le développement de l’association : un nouveau guide doit être trouvé.
Jean-Pierre ANDREANI est embauché définitivement comme policier municipal en 2011 et ne peux plus participer à FREEBOAT vu ses horaires de travail.

Mars 2013, nouveau cambriolage au Jardin de l’Octroi où quatre mille euros de matériels de pêche sont dérobés à l’association, dans des conditions suspectes (pas d’effraction) mettant une fois de plus FREEBOAT dans l’impossibilité d’assurer ses ateliers, principalement pour les enfants.

Marcel BERTHOME ne bronche pas et ne répond pas à mes demandes d’aide successives.
Alors, me reprocher dans ces conditions mon manque de succès dans le développement touristique est d’une mauvaise foi certaine, Marcel BERTHOME étant un des acteurs des problèmes rencontrés par l’association.

Par ailleurs, Marcel BERTHOME devrait nous expliquer comment en tant que Président du Pays Libournais , il n’a rien fait de concret depuis des années au niveau touristique, alors qu’il dispose lui, de moyens conséquents en budget et en fonctionnaires.

Laisser un commentaire