LE RESISTANT attaque le candidat

Suite à notre échange téléphonique, j’ai bien reçu un courrier en recommandé du journal LE RESISTANT.

Mais contrairement à notre conversation téléphonique précédente, le courrier vise directement “le candidat“, avec des menaces et des relents politiques certains.

Voir le COURRIER.

Une tentative d’intimidation en règle, basée sur des mensonges et des textes de Loi manipulés.

Le 30 Octobre au soir, les cinq liens vers des articles du RESISTANT ont été supprimés : il est donc mensonger de dire le 31 Octobre que le site reproduit le logo du RESISTANT et reprend les articles du journal.

Un journaliste digne de ce nom devrait vérifier ses sources et contrôler ses dates pour offrir une information juste.

Se servir de l’article L52-1 du code électoral pour m’interdire de communiquer sur internet en tant que “candidat”, alors que celui-ci s’adresse aux collectivités territoriales et pas aux candidats aux élections municipales, est une grossière manipulation partisane.

L’article L52-1 ne s’adresse pas aux candidats, mais aux collectivités : je vous invite à le parcourir minutieusement : ARTICLE L52-1

Relever la première phrase et ignorer la suite relève d’une manipulation caractérisée, car voilà ce que dit la suite :

« …cette interdiction ne s’applique pas à la présentation, par un candidat ou pour son compte, dans le cadre de l’organisation de sa campagne, du bilan de la gestion des mandats qu’il détient ou qu’il a détenus. »

Dans quel but, la rédactrice en chef du RESISTANT utilise des mensonges et de la manipulation de textes de Loi pour menacer un candidat aux élections municipales et tenter de l’empêcher de communiquer sur Internet ?

Cela ressemble parfaitement à une position partisane pour protéger un autre candidat mis en avant depuis longtemps par le journal : Marcel BERTHOME.

Jean-Marc SALLABERRY

Laisser un commentaire