Affaire De OLIVEIRA : La Mairie condamnée

L’origine du conflit

Début 2015, le Maire Marcel BERTHOME, comme à son habitude, s’est mis à insulter et harceler une partie du personnel de la Mairie : plus précisément, les services techniques.

Pourquoi ? Pour simplement allèger la masse salariale de la commune, les comptes étant à bout de souffle et les possibilités de crédit à terre.

Mais, cette situation, c’est lui, Marcel BERTHOME qui en est responsable.

Sur l’ensemble du personnel communal, Françis DE OLIVIERA a été une des victimes de ces crises de démence dont le Maire a le secret.

Mais, visiblement décidé à se débarrasser de Françis DE OLIVIERA, Marcel BERTHOME est entré dans une phase de harcèlement bien orchestrée sur plusieurs mois.

Malheureusement pour lui, le Maire est tombé sur une personne bien décidée à ne pas supporter cette situation intolérable et à se battre contre cette injustice.

Françis DE OLIVIERA prend un avocat et met l’affaire devant la Justice.

Certains Elus réagissent

La situation sème le trouble dans le personnel de la Mairie.

Et certains Elus réagissent en donnant leur appuis à Françis DE OLIVIERA.

Face à une telle injustice, je porte témoignage en faveur de Françis : TEMOIGNAGE JOINT.

Un autre Elu en fait de même et se fait insulter et humilier par Marcel BERTHOME qui décidément n’apprécie pas la vérité, mais reste fidèle à lui même.

 

Le résultat juridique

La Justice est lente, mais elle avance toujours.

Aprés plusieurs années de débats contradictoires, la Justice a tranché en faveur de Françis DE OLIVIERA et reconnait le harcèlement dont il a été victime : ARTICLE SUD-OUEST.

Malheureusement pour les St Seurinois, c’est l’argent de leurs impôts qui va payer les malversations du Maire.

Et d’autres procés sont en cours !

Jean-Marc SALLABERRY

Laisser un commentaire